Nouvelles recettes

10 manèges Disney de votre enfance dont vous ne saviez pas qu'ils étaient partis

10 manèges Disney de votre enfance dont vous ne saviez pas qu'ils étaient partis


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Au cours des années Disney a connu de nombreux changements, et les manèges qui existaient lors de l'ouverture des parcs ont pour la plupart disparu maintenant. Cette année, ils s'étendront même au domaine des festivals de musique en organisant un festival EDM à Disneyland Paris.

10 manèges Disney de votre enfance dont vous ne saviez pas qu'ils étaient partis Diaporama

En rapport

Aux studios Disney d'Hollywood il y a de nouveaux manèges et visites Star Wars; à Animal Kingdom, il est prévu d'ouvrir The World of Avatar; et ouverture de plusieurs autres attractions au cours des prochaines années. Mais pour que de nouveaux manèges s'ouvrent, d'autres doivent fermer. Par exemple, Tower of Terror à Disneyland a récemment fermé pour faire place à un manège des Gardiens de la Galaxie, et Snow White's Scary Adventure a fermé à Disney World pour un autre manège dans le cadre de l'extension New Fantasyland.


10 classiques de Disney qui ont été appelés pour racisme

De Dumbo à Pocahontas, ces films Disney ont des images et des thèmes racistes.

Cinéma Walt Disney Studios

Les manifestations de Black Lives Matter qui ont eu lieu depuis le meurtre de George Floyd ont déjà inspiré des changements massifs. Mais en plus des réformes policières et du retrait des statues confédérées, le mouvement a également forcé beaucoup d'entre nous à examiner de près les manières dont nous avons toléré ou du moins ignoré le racisme tout au long de notre vie. Des marques comme Aunt Jemima et Uncle Ben's comptent avec leurs noms et mascottes historiquement racistes, mais le problème ne s'arrête pas là. Prenez les nombreux films Disney que nous connaissons et aimons qui ont également été appelés pour des représentations et des thèmes racistes, par exemple. Bien que ce ne soit rien de nouveau, il est plus que temps d'examiner plus sérieusement le racisme inconfortable dans certains de ces classiques familiaux. Et pour plus de choses à réexaminer, consultez ces 7 phrases courantes que vous ne saviez pas avoir des origines racistes.

Cinéma Walt Disney Studios

Disney ne nie pas le racisme dans Peter Pan. En fait, lorsque Disney+ a été lancé, Peter Pan était l'un des rares films qui comportaient un avertissement de sensibilité : "Ce programme est présenté tel qu'il a été créé à l'origine. Il peut contenir des représentations culturelles obsolètes." La représentation offensante d'une tribu amérindienne n'est pas non plus unique au film de Disney - elle vient de la pièce originale et du roman de J.M. Barrie. Mais comme Le magazine Smithsonian note: "Le film Disney de 1953 a doublé les stéréotypes raciaux, l'une des chansons du film est" What Made the Red Man Red ". " Et si vous souhaitez soutenir les films de cinéastes noirs, ces films classiques de Black Filmmakers sont libres de diffuser À l'heure actuelle.

Cinéma Walt Disney Studios

Comme Peter Pan, Dumbo est l'un des films classiques de Disney pour obtenir un avertissement de contenu sur Disney +. Le moment le plus controversé du film arrive lorsque l'éléphant titulaire rencontre un groupe de corbeaux. "Les oiseaux noirs sont représentés en utilisant les stéréotypes afro-américains de l'époque, avec des modèles de discours de type jive et des chansons jazzy-gospely chantées en harmonie", comme le Washington Post Remarques. "L'oiseau principal, nommé Jim Crow, a été exprimé par un acteur blanc Falaise Edwards, qui se livre à l'équivalent vocal du blackface."

Cinéma Walt Disney Studios

Il n'y a pas d'avertissement de sensibilité attaché à Aladin sur Disney+, mais cela ne veut pas dire que le film n'a pas été critiqué pour racisme dans le passé. Peu de temps après sa sortie en 1992, Aladin a été appelé pour des représentations négatives et préjudiciables de la culture arabe. Disney a en fait changé deux lignes du film pour sa sortie vidéo à domicile suite à la pression du Comité américano-arabe anti-discrimination.

Cinéma Walt Disney Studios

Un film que vous ne trouverez pas sur le service de streaming de Disney - ou ailleurs, d'ailleurs - est Chanson du Sud, de loin le film le plus notoire que le studio ait jamais réalisé. Le racisme du film a été bien documenté, c'est pourquoi Disney essaie surtout de prétendre que le film n'existe pas, mis à part la popularité durable de sa chanson la plus célèbre, "Zip-a-Dee-Doo-Dah".

À la lumière des récentes manifestations de Black Lives Matter et du calcul culturel qui s'ensuit sur le racisme, cependant, certains fans de Disney ont suggéré une refonte complète du manège Splash Mountain, qui présente des personnages de Chanson du Sud. Et pour découvrir d'autres façons dont le racisme à Hollywood est signalé, consultez 6 célébrités qui ont été licenciées après avoir été accusées de racisme.

Cinéma Walt Disney Studios

Un autre film avec un avertissement de contenu sur Disney + est Le livre de la jungle, un film dont l'histoire raciste remonte au roman sur lequel il est basé par Rudyard Kipling. Le principal problème ici est la représentation codée racialement du roi Louie, qui est nettement différente de celle de tout autre animal anthropomorphe exposé. Comme L'Atlantique note, « Le studio Walt Disney du milieu des années 1960 semblait avoir été inconscient de l'idée que quiconque s'offusquerait du personnage du roi Louie, un orang-outan qui parlait en jive et qui chantait à Mowgli à propos de 'want[ing] être comme tu.'"

Cinéma Walt Disney Studios

Les Aristochats reçoit un avertissement de sensibilité de Disney + pour son inclusion d'un chat siamois qui parle avec un accent stéréotypé offensif d'Asie de l'Est. Le chat, qui est dessiné comme une caricature raciste, chante à propos de la nourriture chinoise.

Cinéma Walt Disney Studios

Un peu comme Les Aristochats, la belle et le Clochard présente des chats siamois avec des images racistes et des accents stéréotypés similaires. Mais dans ce cas, les chats obtiennent une chanson entière : "The Siamese Cat Song". Alors que le numéro est inclus dans le film tel qu'il apparaît sur Disney +, avec l'avertissement de sensibilité, l'adaptation en direct de la plate-forme de streaming de la belle et le Clochard couper entièrement la chanson raciste.

Cinéma Walt Disney Studios

Tout le monde ne croit pas Pocahontas est raciste, et la représentation de la culture amérindienne est certainement plus respectueuse que tout dans Peter Pan. Mais le film assainit et romantise l'histoire réelle beaucoup plus compliquée de Pocahontas et John Smith. Et tandis que la chanson "Savages" est clairement conçue pour subvertir les stéréotypes négatifs des Amérindiens, elle est remplie de langage et d'images violents et offensants qui sapent ses intentions progressistes.

Cinéma Walt Disney Studios

À un moment donné, Fantaisie a offert l'un des exemples les plus clairs et les plus regrettables d'images racistes dans un film de Disney : Tournesol, une centaurette à la peau foncée qui prend soin des autres centaures à la peau claire. Cependant, malgré un avertissement de contenu sur Disney +, le personnage en question (ainsi que d'autres images racistes similaires) a été édité hors de Fantaisie il y a des décennies. Et pour plus d'informations à jour, inscrivez-vous à notre newsletter quotidienne.

Cinéma Walt Disney Studios

Vous ne trouverez pas d'avertissement joint à La petite Sirène sur Disney +, mais le film a suscité la controverse dans le passé. Alors que certains se sont offusqués de l'accent jamaïcain stéréotypé de Sebastian, un point de discorde plus important est une photo du duc de l'âme, un poisson noir qui est représenté d'une manière qui ressemble à une imagerie raciste historique, dans "Under the Sea".


10 classiques de Disney qui ont été appelés pour racisme

De Dumbo à Pocahontas, ces films Disney ont des images et des thèmes racistes.

Cinéma Walt Disney Studios

Les manifestations de Black Lives Matter qui ont eu lieu depuis le meurtre de George Floyd ont déjà inspiré des changements massifs. Mais en plus des réformes policières et du retrait des statues confédérées, le mouvement a également forcé beaucoup d'entre nous à examiner de près les façons dont nous avons toléré ou du moins ignoré le racisme tout au long de notre vie. Des marques comme Aunt Jemima et Uncle Ben's comptent avec leurs noms et mascottes historiquement racistes, mais le problème ne s'arrête pas là. Prenez les nombreux films Disney que nous connaissons et aimons qui ont également été appelés pour des représentations et des thèmes racistes, par exemple. Bien que ce ne soit rien de nouveau, il est plus que temps d'examiner plus sérieusement le racisme inconfortable dans certains de ces classiques familiaux. Et pour plus de choses à réexaminer, consultez ces 7 phrases courantes que vous ne saviez pas avoir des origines racistes.

Cinéma Walt Disney Studios

Disney ne nie pas le racisme dans Peter Pan. En fait, lorsque Disney+ a été lancé, Peter Pan était l'un des rares films qui comportaient un avertissement de sensibilité : "Ce programme est présenté tel qu'il a été créé à l'origine. Il peut contenir des représentations culturelles obsolètes." La représentation offensante d'une tribu amérindienne n'est pas non plus unique au film de Disney - elle vient de la pièce originale et du roman de J.M. Barrie. Mais comme Le magazine Smithsonian note: "Le film Disney de 1953 a doublé les stéréotypes raciaux, l'une des chansons du film est" What Made the Red Man Red ". " Et si vous souhaitez soutenir les films de cinéastes noirs, ces films classiques de Black Filmmakers sont libres de diffuser À l'heure actuelle.

Cinéma Walt Disney Studios

Comme Peter Pan, Dumbo est l'un des films classiques de Disney pour obtenir un avertissement de contenu sur Disney +. Le moment le plus controversé du film arrive lorsque l'éléphant titulaire rencontre un groupe de corbeaux. "Les oiseaux noirs sont représentés en utilisant les stéréotypes afro-américains de l'époque, avec des modèles de discours de type jive et des chansons jazzy-gospely chantées en harmonie", comme le Washington Post Remarques. "L'oiseau principal, nommé Jim Crow, a été exprimé par un acteur blanc Falaise Edwards, qui se livre à l'équivalent vocal du blackface."

Cinéma Walt Disney Studios

Il n'y a pas d'avertissement de sensibilité attaché à Aladin sur Disney+, mais cela ne veut pas dire que le film n'a pas été critiqué pour racisme dans le passé. Peu de temps après sa sortie en 1992, Aladin a été appelé pour des représentations négatives et préjudiciables de la culture arabe. Disney a en fait changé deux lignes du film pour sa sortie vidéo à domicile suite à la pression du Comité américano-arabe anti-discrimination.

Cinéma Walt Disney Studios

Un film que vous ne trouverez pas sur le service de streaming de Disney - ou ailleurs, d'ailleurs - est Chanson du Sud, de loin le film le plus notoire que le studio ait jamais réalisé. Le racisme du film a été bien documenté, c'est pourquoi Disney essaie surtout de prétendre que le film n'existe pas, mis à part la popularité durable de sa chanson la plus célèbre, "Zip-a-Dee-Doo-Dah".

À la lumière des récentes manifestations de Black Lives Matter et du calcul culturel qui s'ensuit sur le racisme, cependant, certains fans de Disney ont suggéré une refonte complète du manège Splash Mountain, qui présente des personnages de Chanson du Sud. Et pour découvrir d'autres façons dont le racisme à Hollywood est signalé, consultez 6 célébrités qui ont été licenciées après avoir été accusées de racisme.

Cinéma Walt Disney Studios

Un autre film avec un avertissement de contenu sur Disney + est Le livre de la jungle, un film dont l'histoire raciste remonte au roman sur lequel il est basé par Rudyard Kipling. Le principal problème ici est la représentation codée racialement du roi Louie, qui est nettement différente de celle de tout autre animal anthropomorphe exposé. Comme L'Atlantique note, « Le studio Walt Disney du milieu des années 1960 semblait avoir été inconscient de l'idée que quiconque s'offusquerait du personnage du roi Louie, un orang-outan qui parlait en jive et qui chantait à Mowgli à propos de 'want[ing] être comme tu.'"

Cinéma Walt Disney Studios

Les Aristochats reçoit un avertissement de sensibilité de Disney + pour son inclusion d'un chat siamois qui parle avec un accent stéréotypé offensif d'Asie de l'Est. Le chat, qui est dessiné comme une caricature raciste, chante à propos de la nourriture chinoise.

Cinéma Walt Disney Studios

Un peu comme Les Aristochats, la belle et le Clochard présente des chats siamois avec des images racistes et des accents stéréotypés similaires. Mais dans ce cas, les chats obtiennent une chanson entière : "The Siamese Cat Song". Alors que le numéro est inclus dans le film tel qu'il apparaît sur Disney +, avec l'avertissement de sensibilité, l'adaptation en direct de la plate-forme de streaming de la belle et le Clochard couper entièrement la chanson raciste.

Cinéma Walt Disney Studios

Tout le monde ne croit pas Pocahontas est raciste, et la représentation de la culture amérindienne est certainement plus respectueuse que tout dans Peter Pan. Mais le film assainit et romantise l'histoire réelle beaucoup plus compliquée de Pocahontas et John Smith. Et tandis que la chanson "Savages" est clairement conçue pour subvertir les stéréotypes négatifs des Amérindiens, elle est remplie de langage et d'images violents et offensants qui sapent ses intentions progressistes.

Cinéma Walt Disney Studios

À un moment donné, Fantaisie a offert l'un des exemples les plus clairs et les plus regrettables d'imagerie raciste dans un film de Disney : Tournesol, une centaurette à la peau foncée qui prend soin des autres centaures à la peau claire. Cependant, malgré un avertissement de contenu sur Disney +, le personnage en question (ainsi que d'autres images racistes similaires) a été édité hors de Fantaisie il y a des décennies. Et pour plus d'informations à jour, inscrivez-vous à notre newsletter quotidienne.

Cinéma Walt Disney Studios

Vous ne trouverez pas d'avertissement joint à La petite Sirène sur Disney +, mais le film a suscité la controverse dans le passé. Alors que certains se sont offusqués de l'accent jamaïcain stéréotypé de Sebastian, un point de discorde plus important est une photo du duc de l'âme, un poisson noir qui est représenté d'une manière qui ressemble à une imagerie raciste historique, dans "Under the Sea".


10 classiques de Disney qui ont été appelés pour racisme

De Dumbo à Pocahontas, ces films Disney ont des images et des thèmes racistes.

Cinéma Walt Disney Studios

Les manifestations de Black Lives Matter qui ont eu lieu depuis le meurtre de George Floyd ont déjà inspiré des changements massifs. Mais en plus des réformes policières et du retrait des statues confédérées, le mouvement a également forcé beaucoup d'entre nous à examiner de près les manières dont nous avons toléré ou du moins ignoré le racisme tout au long de notre vie. Des marques comme Aunt Jemima et Uncle Ben's comptent avec leurs noms et mascottes historiquement racistes, mais le problème ne s'arrête pas là. Prenez les nombreux films Disney que nous connaissons et aimons qui ont également été appelés pour des représentations et des thèmes racistes, par exemple. Bien que ce ne soit rien de nouveau, il est plus que temps d'examiner plus sérieusement le racisme inconfortable dans certains de ces classiques familiaux. Et pour plus de choses à réexaminer, consultez ces 7 phrases courantes que vous ne saviez pas avoir des origines racistes.

Cinéma Walt Disney Studios

Disney ne nie pas le racisme dans Peter Pan. En fait, lorsque Disney+ a été lancé, Peter Pan était l'un des rares films qui comportaient un avertissement de sensibilité : "Ce programme est présenté tel qu'il a été créé à l'origine. Il peut contenir des représentations culturelles obsolètes." La représentation offensante d'une tribu amérindienne n'est pas non plus unique au film de Disney - elle vient de la pièce originale et du roman de J.M. Barrie. Mais comme Le magazine Smithsonian note: "Le film Disney de 1953 a doublé les stéréotypes raciaux, l'une des chansons du film est" What Made the Red Man Red ". " Et si vous souhaitez soutenir les films de cinéastes noirs, ces films classiques de Black Filmmakers sont libres de diffuser À l'heure actuelle.

Cinéma Walt Disney Studios

Comme Peter Pan, Dumbo est l'un des films classiques de Disney pour obtenir un avertissement de contenu sur Disney +. Le moment le plus controversé du film arrive lorsque l'éléphant titulaire rencontre un groupe de corbeaux. "Les oiseaux noirs sont représentés en utilisant les stéréotypes afro-américains de l'époque, avec des modèles de discours de type jive et des chansons jazzy-gospely chantées en harmonie", comme le Washington Post Remarques. "L'oiseau principal, nommé Jim Crow, a été exprimé par un acteur blanc Falaise Edwards, qui se livre à l'équivalent vocal du blackface."

Cinéma Walt Disney Studios

Il n'y a pas d'avertissement de sensibilité attaché à Aladin sur Disney+, mais cela ne veut pas dire que le film n'a pas été critiqué pour racisme dans le passé. Peu de temps après sa sortie en 1992, Aladin a été appelé pour des représentations négatives et préjudiciables de la culture arabe. Disney a en fait changé deux lignes du film pour sa sortie vidéo à domicile suite à la pression du Comité américano-arabe anti-discrimination.

Cinéma Walt Disney Studios

Un film que vous ne trouverez pas sur le service de streaming de Disney - ou ailleurs, d'ailleurs - est Chanson du Sud, de loin le film le plus notoire que le studio ait jamais réalisé. Le racisme du film a été bien documenté, c'est pourquoi Disney essaie surtout de prétendre que le film n'existe pas, mis à part la popularité durable de sa chanson la plus célèbre, "Zip-a-Dee-Doo-Dah".

À la lumière des récentes manifestations de Black Lives Matter et du calcul culturel qui s'ensuit sur le racisme, cependant, certains fans de Disney ont suggéré une refonte complète du manège Splash Mountain, qui présente des personnages de Chanson du Sud. Et pour d'autres façons dont le racisme à Hollywood est signalé, consultez 6 célébrités qui ont été licenciées après avoir été accusées de racisme.

Cinéma Walt Disney Studios

Un autre film avec un avertissement de contenu sur Disney + est Le livre de la jungle, un film dont l'histoire raciste remonte au roman sur lequel il est basé par Rudyard Kipling. Le principal problème ici est la représentation codée racialement du roi Louie, qui est nettement différente de celle de tout autre animal anthropomorphe exposé. Comme L'Atlantique note, « Le studio Walt Disney du milieu des années 1960 semblait avoir été inconscient de l'idée que quiconque s'offusquerait du personnage du roi Louie, un orang-outan qui parlait en jive et qui chantait à Mowgli à propos de 'want[ing] être comme tu.'"

Cinéma Walt Disney Studios

Les Aristochats reçoit un avertissement de sensibilité de Disney + pour son inclusion d'un chat siamois qui parle avec un accent stéréotypé offensif d'Asie de l'Est. Le chat, qui est dessiné comme une caricature raciste, chante à propos de la nourriture chinoise.

Cinéma Walt Disney Studios

Un peu comme Les Aristochats, la belle et le Clochard présente des chats siamois avec des images racistes similaires et des accents stéréotypés. Mais dans ce cas, les chats obtiennent une chanson entière : "The Siamese Cat Song". Alors que le numéro est inclus dans le film tel qu'il apparaît sur Disney +, avec l'avertissement de sensibilité, l'adaptation en direct de la plate-forme de streaming de la belle et le Clochard couper entièrement la chanson raciste.

Cinéma Walt Disney Studios

Tout le monde ne croit pas Pocahontas est raciste, et la représentation de la culture amérindienne est certainement plus respectueuse que tout dans Peter Pan. Mais le film assainit et romantise l'histoire réelle beaucoup plus compliquée de Pocahontas et John Smith. Et tandis que la chanson "Savages" est clairement conçue pour subvertir les stéréotypes négatifs des Amérindiens, elle est remplie de langage et d'images violents et offensants qui sapent ses intentions progressistes.

Cinéma Walt Disney Studios

À un moment donné, Fantaisie a offert l'un des exemples les plus clairs et les plus regrettables d'imagerie raciste dans un film de Disney : Tournesol, une centaurette à la peau foncée qui prend soin des autres centaures à la peau claire. Cependant, malgré un avertissement de contenu sur Disney +, le personnage en question (ainsi que d'autres images racistes similaires) a été édité hors de Fantaisie il y a des décennies. Et pour plus d'informations à jour, inscrivez-vous à notre newsletter quotidienne.

Cinéma Walt Disney Studios

Vous ne trouverez pas d'avertissement joint à La petite Sirène sur Disney +, mais le film a suscité la controverse dans le passé. Alors que certains se sont offusqués de l'accent jamaïcain stéréotypé de Sebastian, un point de discorde plus important est une photo du duc de l'âme, un poisson noir qui est représenté d'une manière qui ressemble à une imagerie raciste historique, dans "Under the Sea".


10 classiques de Disney qui ont été appelés pour racisme

De Dumbo à Pocahontas, ces films Disney ont des images et des thèmes racistes.

Cinéma Walt Disney Studios

Les manifestations de Black Lives Matter qui ont eu lieu depuis le meurtre de George Floyd ont déjà inspiré des changements massifs. Mais en plus des réformes policières et du retrait des statues confédérées, le mouvement a également forcé beaucoup d'entre nous à examiner de près les manières dont nous avons toléré ou du moins ignoré le racisme tout au long de notre vie. Des marques comme Aunt Jemima et Uncle Ben's comptent avec leurs noms et mascottes historiquement racistes, mais le problème ne s'arrête pas là. Prenez les nombreux films Disney que nous connaissons et aimons qui ont également été appelés pour des représentations et des thèmes racistes, par exemple. Bien que ce ne soit rien de nouveau, il est plus que temps d'examiner plus sérieusement le racisme inconfortable dans certains de ces classiques familiaux. Et pour plus de choses à réexaminer, consultez ces 7 phrases courantes que vous ne saviez pas avoir des origines racistes.

Cinéma Walt Disney Studios

Disney ne nie pas le racisme dans Peter Pan. En fait, lorsque Disney+ a été lancé, Peter Pan était l'un des rares films qui comportaient un avertissement de sensibilité : "Ce programme est présenté tel qu'il a été créé à l'origine. Il peut contenir des représentations culturelles obsolètes." La représentation offensante d'une tribu amérindienne n'est pas non plus unique au film de Disney - elle vient de la pièce originale et du roman de J.M. Barrie. Mais comme Le magazine Smithsonian note: "Le film Disney de 1953 a doublé les stéréotypes raciaux, l'une des chansons du film est" What Made the Red Man Red ". " Et si vous souhaitez soutenir les films de cinéastes noirs, ces films classiques de Black Filmmakers sont libres de diffuser À l'heure actuelle.

Cinéma Walt Disney Studios

Comme Peter Pan, Dumbo est l'un des films classiques de Disney pour obtenir un avertissement de contenu sur Disney +. Le moment le plus controversé du film arrive lorsque l'éléphant titulaire rencontre un groupe de corbeaux. "Les oiseaux noirs sont représentés en utilisant les stéréotypes afro-américains de l'époque, avec des modèles de discours de type jive et des chansons jazzy-gospely chantées en harmonie", Washington Post Remarques. "L'oiseau principal, nommé Jim Crow, a été exprimé par un acteur blanc Falaise Edwards, qui se livre à l'équivalent vocal du blackface."

Cinéma Walt Disney Studios

Il n'y a pas d'avertissement de sensibilité attaché à Aladin sur Disney+, mais cela ne veut pas dire que le film n'a pas été critiqué pour racisme dans le passé. Peu de temps après sa sortie en 1992, Aladin a été appelé pour des représentations négatives et préjudiciables de la culture arabe. Disney a en fait changé deux lignes du film pour sa sortie vidéo à domicile suite à la pression du Comité américano-arabe anti-discrimination.

Cinéma Walt Disney Studios

Un film que vous ne trouverez pas sur le service de streaming de Disney - ou ailleurs, d'ailleurs - est Chanson du Sud, de loin le film le plus notoire que le studio ait jamais réalisé. Le racisme du film a été bien documenté, c'est pourquoi Disney essaie surtout de prétendre que le film n'existe pas, mis à part la popularité durable de sa chanson la plus célèbre, "Zip-a-Dee-Doo-Dah".

À la lumière des récentes manifestations de Black Lives Matter et du calcul culturel qui s'ensuit sur le racisme, cependant, certains fans de Disney ont suggéré une refonte complète du manège Splash Mountain, qui présente des personnages de Chanson du Sud. Et pour d'autres façons dont le racisme à Hollywood est signalé, consultez 6 célébrités qui ont été licenciées après avoir été accusées de racisme.

Cinéma Walt Disney Studios

Un autre film avec un avertissement de contenu sur Disney + est Le livre de la jungle, un film dont l'histoire raciste remonte au roman sur lequel il est basé par Rudyard Kipling. Le principal problème ici est la représentation codée racialement du roi Louie, qui est nettement différente de celle de tout autre animal anthropomorphe exposé. Comme L'Atlantique note, « Le studio Walt Disney du milieu des années 1960 semblait avoir été inconscient de l'idée que quiconque s'offusquerait du personnage du roi Louie, un orang-outan qui parlait en jive et qui chantait à Mowgli à propos de 'want[ing] être comme tu.'"

Cinéma Walt Disney Studios

Les Aristochats reçoit un avertissement de sensibilité de Disney + pour son inclusion d'un chat siamois qui parle avec un accent stéréotypé offensif d'Asie de l'Est. Le chat, qui est dessiné comme une caricature raciste, chante à propos de la nourriture chinoise.

Cinéma Walt Disney Studios

Un peu comme Les Aristochats, la belle et le Clochard présente des chats siamois avec des images racistes similaires et des accents stéréotypés. Mais dans ce cas, les chats obtiennent une chanson entière : "The Siamese Cat Song". Alors que le numéro est inclus dans le film tel qu'il apparaît sur Disney +, avec l'avertissement de sensibilité, l'adaptation en direct de la plate-forme de streaming de la belle et le Clochard couper entièrement la chanson raciste.

Cinéma Walt Disney Studios

Tout le monde ne croit pas Pocahontas est raciste, et la représentation de la culture amérindienne est certainement plus respectueuse que tout dans Peter Pan. Mais le film assainit et romantise l'histoire réelle beaucoup plus compliquée de Pocahontas et John Smith. Et tandis que la chanson "Savages" est clairement conçue pour subvertir les stéréotypes négatifs des Amérindiens, elle est remplie de langage et d'images violents et offensants qui sapent ses intentions progressistes.

Cinéma Walt Disney Studios

À un moment donné, Fantaisie a offert l'un des exemples les plus clairs et les plus regrettables d'imagerie raciste dans un film de Disney : Tournesol, une centaurette à la peau foncée qui prend soin des autres centaures à la peau claire. Cependant, malgré un avertissement de contenu sur Disney +, le personnage en question (ainsi que d'autres images racistes similaires) a été édité hors de Fantaisie il y a des décennies. Et pour plus d'informations à jour, inscrivez-vous à notre newsletter quotidienne.

Cinéma Walt Disney Studios

Vous ne trouverez pas d'avertissement joint à La petite Sirène sur Disney +, mais le film a suscité la controverse dans le passé. Alors que certains se sont offusqués de l'accent jamaïcain stéréotypé de Sebastian, un point de discorde plus important est une photo du duc de l'âme, un poisson noir qui est représenté d'une manière qui ressemble à une imagerie raciste historique, dans "Under the Sea".


10 classiques de Disney qui ont été appelés pour racisme

De Dumbo à Pocahontas, ces films Disney ont des images et des thèmes racistes.

Cinéma Walt Disney Studios

Les manifestations de Black Lives Matter qui ont eu lieu depuis le meurtre de George Floyd ont déjà inspiré des changements massifs. Mais en plus des réformes policières et du retrait des statues confédérées, le mouvement a également forcé beaucoup d'entre nous à examiner de près les façons dont nous avons toléré ou du moins ignoré le racisme tout au long de notre vie. Des marques comme Aunt Jemima et Uncle Ben's comptent avec leurs noms et mascottes historiquement racistes, mais le problème ne s'arrête pas là. Prenez les nombreux films Disney que nous connaissons et aimons qui ont également été appelés pour des représentations et des thèmes racistes, par exemple. Bien que ce ne soit rien de nouveau, il est plus que temps d'examiner plus sérieusement le racisme inconfortable dans certains de ces classiques familiaux. Et pour plus de choses à réexaminer, consultez ces 7 phrases courantes que vous ne saviez pas avoir des origines racistes.

Cinéma Walt Disney Studios

Disney ne nie pas le racisme dans Peter Pan. En fait, lorsque Disney+ a été lancé, Peter Pan était l'un des rares films qui comportaient un avertissement de sensibilité : "Ce programme est présenté tel qu'il a été créé à l'origine. Il peut contenir des représentations culturelles obsolètes." La représentation offensante d'une tribu amérindienne n'est pas non plus unique au film de Disney - elle vient de la pièce originale et du roman de J.M. Barrie. Mais comme Le magazine Smithsonian note: "Le film Disney de 1953 a doublé les stéréotypes raciaux, l'une des chansons du film est" What Made the Red Man Red ". " Et si vous souhaitez soutenir les films de cinéastes noirs, ces films classiques de Black Filmmakers sont libres de diffuser À l'heure actuelle.

Cinéma Walt Disney Studios

Comme Peter Pan, Dumbo est l'un des films classiques de Disney pour obtenir un avertissement de contenu sur Disney +. Le moment le plus controversé du film arrive lorsque l'éléphant titulaire rencontre un groupe de corbeaux. "Les oiseaux noirs sont représentés en utilisant les stéréotypes afro-américains de l'époque, avec des modèles de discours de type jive et des chansons jazzy-gospely chantées en harmonie", comme le Washington Post Remarques. "L'oiseau principal, nommé Jim Crow, a été exprimé par un acteur blanc Falaise Edwards, qui se livre à l'équivalent vocal du blackface."

Cinéma Walt Disney Studios

Il n'y a pas d'avertissement de sensibilité attaché à Aladin sur Disney+, mais cela ne veut pas dire que le film n'a pas été critiqué pour racisme dans le passé. Peu de temps après sa sortie en 1992, Aladin a été appelé pour des représentations négatives et préjudiciables de la culture arabe. Disney a en fait changé deux lignes du film pour sa sortie vidéo à domicile suite à la pression du Comité américano-arabe anti-discrimination.

Cinéma Walt Disney Studios

Un film que vous ne trouverez pas sur le service de streaming de Disney - ou ailleurs, d'ailleurs - est Chanson du Sud, de loin le film le plus notoire que le studio ait jamais réalisé. Le racisme du film a été bien documenté, c'est pourquoi Disney essaie surtout de prétendre que le film n'existe pas, mis à part la popularité durable de sa chanson la plus célèbre, "Zip-a-Dee-Doo-Dah".

À la lumière des récentes manifestations de Black Lives Matter et du calcul culturel qui s'ensuit sur le racisme, cependant, certains fans de Disney ont suggéré une refonte complète du manège Splash Mountain, qui présente des personnages de Chanson du Sud. Et pour d'autres façons dont le racisme à Hollywood est signalé, consultez 6 célébrités qui ont été licenciées après avoir été accusées de racisme.

Cinéma Walt Disney Studios

Un autre film avec un avertissement de contenu sur Disney + est Le livre de la jungle, un film dont l'histoire raciste remonte au roman sur lequel il est basé par Rudyard Kipling. Le principal problème ici est la représentation codée racialement du roi Louie, qui est nettement différente de celle de tout autre animal anthropomorphe exposé. Comme L'Atlantique note, « Le studio Walt Disney du milieu des années 1960 semblait avoir été inconscient de l'idée que quiconque s'offusquerait du personnage du roi Louie, un orang-outan qui parlait en jive et qui chantait à Mowgli à propos de 'want[ing] être comme tu.'"

Cinéma Walt Disney Studios

Les Aristochats reçoit un avertissement de sensibilité de Disney + pour son inclusion d'un chat siamois qui parle avec un accent stéréotypé offensif d'Asie de l'Est. Le chat, qui est dessiné comme une caricature raciste, chante à propos de la nourriture chinoise.

Cinéma Walt Disney Studios

Un peu comme Les Aristochats, la belle et le Clochard présente des chats siamois avec des images racistes et des accents stéréotypés similaires. Mais dans ce cas, les chats obtiennent une chanson entière : "The Siamese Cat Song". Alors que le numéro est inclus dans le film tel qu'il apparaît sur Disney +, avec l'avertissement de sensibilité, l'adaptation en direct de la plate-forme de streaming de la belle et le Clochard couper entièrement la chanson raciste.

Cinéma Walt Disney Studios

Tout le monde ne croit pas Pocahontas est raciste, et la représentation de la culture amérindienne est certainement plus respectueuse que tout dans Peter Pan. Mais le film assainit et romantise l'histoire réelle beaucoup plus compliquée de Pocahontas et John Smith. Et tandis que la chanson "Savages" est clairement conçue pour subvertir les stéréotypes négatifs des Amérindiens, elle est remplie de langage et d'images violents et offensants qui sapent ses intentions progressistes.

Cinéma Walt Disney Studios

À un moment donné, Fantaisie a offert l'un des exemples les plus clairs et les plus regrettables d'images racistes dans un film de Disney : Tournesol, une centaurette à la peau foncée qui prend soin des autres centaures à la peau claire. Cependant, malgré un avertissement de contenu sur Disney +, le personnage en question (ainsi que d'autres images racistes similaires) a été édité hors de Fantaisie il y a des décennies. Et pour plus d'informations à jour, inscrivez-vous à notre newsletter quotidienne.

Cinéma Walt Disney Studios

Vous ne trouverez pas d'avertissement joint à La petite Sirène sur Disney +, mais le film a suscité la controverse dans le passé. Alors que certains se sont offusqués de l'accent jamaïcain stéréotypé de Sebastian, un point de discorde plus important est une photo du duc de l'âme, un poisson noir qui est représenté d'une manière qui ressemble à une imagerie raciste historique, dans "Under the Sea".


10 classiques de Disney qui ont été appelés pour racisme

De Dumbo à Pocahontas, ces films Disney ont des images et des thèmes racistes.

Cinéma Walt Disney Studios

Les manifestations de Black Lives Matter qui ont eu lieu depuis le meurtre de George Floyd ont déjà inspiré des changements massifs. Mais en plus des réformes policières et du retrait des statues confédérées, le mouvement a également forcé beaucoup d'entre nous à examiner de près les façons dont nous avons toléré ou du moins ignoré le racisme tout au long de notre vie. Des marques comme Aunt Jemima et Uncle Ben's comptent sur leurs noms et mascottes historiquement racistes, mais le problème ne s'arrête pas là. Prenez les nombreux films Disney que nous connaissons et aimons qui ont également été appelés pour des représentations et des thèmes racistes, par exemple. Bien que ce ne soit rien de nouveau, il est plus que temps d'examiner plus sérieusement le racisme inconfortable dans certains de ces classiques familiaux. Et pour plus de choses à réexaminer, consultez ces 7 phrases courantes que vous ne saviez pas avoir des origines racistes.

Cinéma Walt Disney Studios

Disney ne nie pas le racisme dans Peter Pan. En fait, lorsque Disney+ a été lancé, Peter Pan était l'un des rares films qui comportaient un avertissement de sensibilité : "Ce programme est présenté tel qu'il a été créé à l'origine. Il peut contenir des représentations culturelles obsolètes." La représentation offensante d'une tribu amérindienne n'est pas non plus unique au film de Disney - elle vient de la pièce originale et du roman de J.M. Barrie. Mais comme Le magazine Smithsonian note: "Le film Disney de 1953 a doublé les stéréotypes raciaux, l'une des chansons du film est" What Made the Red Man Red ". " Et si vous souhaitez soutenir les films de cinéastes noirs, ces films classiques de Black Filmmakers sont libres de diffuser À l'heure actuelle.

Cinéma Walt Disney Studios

Comme Peter Pan, Dumbo est l'un des films classiques de Disney pour obtenir un avertissement de contenu sur Disney +. Le moment le plus controversé du film arrive lorsque l'éléphant titulaire rencontre un groupe de corbeaux. "Les oiseaux noirs sont représentés en utilisant les stéréotypes afro-américains de l'époque, avec des modèles de discours de type jive et des chansons jazzy-gospely chantées en harmonie", Washington Post Remarques. "L'oiseau principal, nommé Jim Crow, a été exprimé par un acteur blanc Falaise Edwards, qui se livre à l'équivalent vocal du blackface."

Cinéma Walt Disney Studios

Il n'y a pas d'avertissement de sensibilité attaché à Aladin sur Disney+, mais cela ne veut pas dire que le film n'a pas été critiqué pour racisme dans le passé. Peu de temps après sa sortie en 1992, Aladin a été appelé pour des représentations négatives et préjudiciables de la culture arabe. Disney a en fait changé deux lignes du film pour sa sortie vidéo à domicile suite à la pression du Comité américano-arabe anti-discrimination.

Cinéma Walt Disney Studios

Un film que vous ne trouverez pas sur le service de streaming de Disney - ou ailleurs, d'ailleurs - est Chanson du Sud, de loin le film le plus notoire que le studio ait jamais réalisé. Le racisme du film a été bien documenté, c'est pourquoi Disney essaie surtout de prétendre que le film n'existe pas, mis à part la popularité durable de sa chanson la plus célèbre, "Zip-a-Dee-Doo-Dah".

À la lumière des récentes manifestations de Black Lives Matter et du calcul culturel qui s'ensuit sur le racisme, cependant, certains fans de Disney ont suggéré une refonte complète du manège Splash Mountain, qui présente des personnages de Chanson du Sud. And for more ways racism in Hollywood is being pointed out, check out 6 Celebrities Who Were Fired After Being Accused of Racism.

Cinéma Walt Disney Studios

Another film with a content warning on Disney+ is Le livre de la jungle, a movie whose racist history dates back to the novel on which it's based by Rudyard Kipling. The main problem here is the racially coded portrayal of King Louie, which is markedly different from that of any of the other anthropomorphic animals on display. Comme L'Atlantique notes, "The Walt Disney studio of the mid-1960s seemed to have been oblivious to the idea that anyone would take offense at the character of King Louie, a jive-talking orangutan who sang to Mowgli about 'want[ing] to be like you.'"

Cinéma Walt Disney Studios

Les Aristochats earns a sensitivity warning from Disney+ for its inclusion of a Siamese cat that speaks in an offensive stereotypical East Asian accent. The cat, who is drawn as a racist caricature, sings about Chinese food.

Cinéma Walt Disney Studios

Un peu comme Les Aristochats, la belle et le Clochard features Siamese cats with similarly racist imagery and stereotypical accents. But in this case, the cats get an entire song: "The Siamese Cat Song." While the number is included in the film as it appears on Disney+, along with the sensitivity warning, the streaming platform's live-action adaptation of la belle et le Clochard cut the racist song entirely.

Cinéma Walt Disney Studios

Not everyone believes Pocahontas is racist, and the depiction of Native American culture is certainly more respectful than anything in Peter Pan. But the film sanitizes and romanticizes the far more complicated real-life story of Pocahontas et John Smith. And while the song "Savages" is clearly designed to subvert negative stereotypes of Native Americans, it is filled with violent and offensive language and imagery that undermine its progressive intentions.

Cinéma Walt Disney Studios

At one point, Fantaisie offered one of the most clear-cut and regrettable instances of racist imagery in a Disney film: Sunflower, a dark-skinned centaurette who takes care of the other light-skinned centaurs. However, despite a content warning on Disney+, the character in question (along with other similarly racist images) was edited out of Fantaisie decades ago. And for more up-to-date information, sign up for our daily newsletter.

Cinéma Walt Disney Studios

You won't find a warning attached to The Little Mermaid on Disney+, but the film has courted controversy in the past. While some have taken offense to Sebastian's stereotypical Jamaican accent, a bigger point of contention is a shot of the Duke of Soul, a blackfish who is depicted in a way that resembles historical racist imagery, in "Under the Sea."


10 Disney Classics That Have Been Called Out for Racism

De Dumbo à Pocahontas, these Disney films have racist imagery and themes.

Cinéma Walt Disney Studios

The Black Lives Matter protests that have arisen since the murder of George Floyd have already inspired massive change. But in addition to policing reforms and the removal of Confederate statues, the movement has also forced many of us to take a hard look at the ways we have condoned or at least ignored racism throughout our lives. Brands like Aunt Jemima and Uncle Ben's are reckoning with their historically racist names and mascots, but the problem hardly ends there. Take the many Disney movies we know and love that have also been called out for racist depictions and themes, for example. While this is nothing new, it's past time to look more seriously at the uncomfortable racism in some of these family classics. And for more things to reexamine, check out these 7 Common Phrases That You Didn't Know Have Racist Origins.

Cinéma Walt Disney Studios

Disney isn't denying the racism in Peter Pan. In fact, when Disney+ launched, Peter Pan was one of a handful of films that included a sensitivity warning: "This program is presented as originally created. It may contain outdated cultural depictions." The offensive portrayal of a Native American tribe is not unique to the Disney film either—it comes from the original play and novel by J.M. Barrie. But as Le magazine Smithsonian notes, "The 1953 Disney movie doubled-down on racial stereotypes one of the film's songs is 'What Made the Red Man Red.'" And if you want to support films by Black filmmakers, These Classic Movies by Black Filmmakers Are Free to Stream Right Now.

Cinéma Walt Disney Studios

Comme Peter Pan, Dumbo is one of the classic Disney films to get a content warning on Disney+. The movie's most controversial moment arrives when the titular elephant meets a group of crows. "The black birds are depicted using African American stereotypes of the time, with jive-like speech patterns and jazzy-gospely songs sung in harmony," as the Washington Post Remarques. "The main bird, named Jim Crow, was voiced by white actor Cliff Edwards, who engages in the vocal equivalent of blackface."

Cinéma Walt Disney Studios

There's no sensitivity warning attached to Aladin on Disney+, but that doesn't mean the film hasn't been criticized for racism in the past. Shortly after its release in 1992, Aladin was called out for negative and damaging depictions of Arab culture. Disney actually changed two lines in the film for its home video release following pressure from the American-Arab Anti-Discrimination Committee.

Cinéma Walt Disney Studios

One film you won't find on Disney's streaming service—or anywhere else, for that matter—is Chanson du Sud, easily the most notorious movie the studio ever made. The film's racism has been well documented, which is why Disney mostly tries to pretend the movie doesn't exist, aside from the enduring popularity of its most famous song, "Zip-a-Dee-Doo-Dah."

In light of the recent Black Lives Matter protests and the ensuing cultural reckoning over racism, however, some Disney fans have suggested a complete revamp of the ride Splash Mountain, which features characters from Chanson du Sud. And for more ways racism in Hollywood is being pointed out, check out 6 Celebrities Who Were Fired After Being Accused of Racism.

Cinéma Walt Disney Studios

Another film with a content warning on Disney+ is Le livre de la jungle, a movie whose racist history dates back to the novel on which it's based by Rudyard Kipling. The main problem here is the racially coded portrayal of King Louie, which is markedly different from that of any of the other anthropomorphic animals on display. Comme L'Atlantique notes, "The Walt Disney studio of the mid-1960s seemed to have been oblivious to the idea that anyone would take offense at the character of King Louie, a jive-talking orangutan who sang to Mowgli about 'want[ing] to be like you.'"

Cinéma Walt Disney Studios

Les Aristochats earns a sensitivity warning from Disney+ for its inclusion of a Siamese cat that speaks in an offensive stereotypical East Asian accent. The cat, who is drawn as a racist caricature, sings about Chinese food.

Cinéma Walt Disney Studios

Un peu comme Les Aristochats, la belle et le Clochard features Siamese cats with similarly racist imagery and stereotypical accents. But in this case, the cats get an entire song: "The Siamese Cat Song." While the number is included in the film as it appears on Disney+, along with the sensitivity warning, the streaming platform's live-action adaptation of la belle et le Clochard cut the racist song entirely.

Cinéma Walt Disney Studios

Not everyone believes Pocahontas is racist, and the depiction of Native American culture is certainly more respectful than anything in Peter Pan. But the film sanitizes and romanticizes the far more complicated real-life story of Pocahontas et John Smith. And while the song "Savages" is clearly designed to subvert negative stereotypes of Native Americans, it is filled with violent and offensive language and imagery that undermine its progressive intentions.

Cinéma Walt Disney Studios

At one point, Fantaisie offered one of the most clear-cut and regrettable instances of racist imagery in a Disney film: Sunflower, a dark-skinned centaurette who takes care of the other light-skinned centaurs. However, despite a content warning on Disney+, the character in question (along with other similarly racist images) was edited out of Fantaisie decades ago. And for more up-to-date information, sign up for our daily newsletter.

Cinéma Walt Disney Studios

You won't find a warning attached to The Little Mermaid on Disney+, but the film has courted controversy in the past. While some have taken offense to Sebastian's stereotypical Jamaican accent, a bigger point of contention is a shot of the Duke of Soul, a blackfish who is depicted in a way that resembles historical racist imagery, in "Under the Sea."


10 Disney Classics That Have Been Called Out for Racism

De Dumbo à Pocahontas, these Disney films have racist imagery and themes.

Cinéma Walt Disney Studios

The Black Lives Matter protests that have arisen since the murder of George Floyd have already inspired massive change. But in addition to policing reforms and the removal of Confederate statues, the movement has also forced many of us to take a hard look at the ways we have condoned or at least ignored racism throughout our lives. Brands like Aunt Jemima and Uncle Ben's are reckoning with their historically racist names and mascots, but the problem hardly ends there. Take the many Disney movies we know and love that have also been called out for racist depictions and themes, for example. While this is nothing new, it's past time to look more seriously at the uncomfortable racism in some of these family classics. And for more things to reexamine, check out these 7 Common Phrases That You Didn't Know Have Racist Origins.

Cinéma Walt Disney Studios

Disney isn't denying the racism in Peter Pan. In fact, when Disney+ launched, Peter Pan was one of a handful of films that included a sensitivity warning: "This program is presented as originally created. It may contain outdated cultural depictions." The offensive portrayal of a Native American tribe is not unique to the Disney film either—it comes from the original play and novel by J.M. Barrie. But as Le magazine Smithsonian notes, "The 1953 Disney movie doubled-down on racial stereotypes one of the film's songs is 'What Made the Red Man Red.'" And if you want to support films by Black filmmakers, These Classic Movies by Black Filmmakers Are Free to Stream Right Now.

Cinéma Walt Disney Studios

Comme Peter Pan, Dumbo is one of the classic Disney films to get a content warning on Disney+. The movie's most controversial moment arrives when the titular elephant meets a group of crows. "The black birds are depicted using African American stereotypes of the time, with jive-like speech patterns and jazzy-gospely songs sung in harmony," as the Washington Post Remarques. "The main bird, named Jim Crow, was voiced by white actor Cliff Edwards, who engages in the vocal equivalent of blackface."

Cinéma Walt Disney Studios

There's no sensitivity warning attached to Aladin on Disney+, but that doesn't mean the film hasn't been criticized for racism in the past. Shortly after its release in 1992, Aladin was called out for negative and damaging depictions of Arab culture. Disney actually changed two lines in the film for its home video release following pressure from the American-Arab Anti-Discrimination Committee.

Cinéma Walt Disney Studios

One film you won't find on Disney's streaming service—or anywhere else, for that matter—is Chanson du Sud, easily the most notorious movie the studio ever made. The film's racism has been well documented, which is why Disney mostly tries to pretend the movie doesn't exist, aside from the enduring popularity of its most famous song, "Zip-a-Dee-Doo-Dah."

In light of the recent Black Lives Matter protests and the ensuing cultural reckoning over racism, however, some Disney fans have suggested a complete revamp of the ride Splash Mountain, which features characters from Chanson du Sud. And for more ways racism in Hollywood is being pointed out, check out 6 Celebrities Who Were Fired After Being Accused of Racism.

Cinéma Walt Disney Studios

Another film with a content warning on Disney+ is Le livre de la jungle, a movie whose racist history dates back to the novel on which it's based by Rudyard Kipling. The main problem here is the racially coded portrayal of King Louie, which is markedly different from that of any of the other anthropomorphic animals on display. Comme L'Atlantique notes, "The Walt Disney studio of the mid-1960s seemed to have been oblivious to the idea that anyone would take offense at the character of King Louie, a jive-talking orangutan who sang to Mowgli about 'want[ing] to be like you.'"

Cinéma Walt Disney Studios

Les Aristochats earns a sensitivity warning from Disney+ for its inclusion of a Siamese cat that speaks in an offensive stereotypical East Asian accent. The cat, who is drawn as a racist caricature, sings about Chinese food.

Cinéma Walt Disney Studios

Un peu comme Les Aristochats, la belle et le Clochard features Siamese cats with similarly racist imagery and stereotypical accents. But in this case, the cats get an entire song: "The Siamese Cat Song." While the number is included in the film as it appears on Disney+, along with the sensitivity warning, the streaming platform's live-action adaptation of la belle et le Clochard cut the racist song entirely.

Cinéma Walt Disney Studios

Not everyone believes Pocahontas is racist, and the depiction of Native American culture is certainly more respectful than anything in Peter Pan. But the film sanitizes and romanticizes the far more complicated real-life story of Pocahontas et John Smith. And while the song "Savages" is clearly designed to subvert negative stereotypes of Native Americans, it is filled with violent and offensive language and imagery that undermine its progressive intentions.

Cinéma Walt Disney Studios

At one point, Fantaisie offered one of the most clear-cut and regrettable instances of racist imagery in a Disney film: Sunflower, a dark-skinned centaurette who takes care of the other light-skinned centaurs. However, despite a content warning on Disney+, the character in question (along with other similarly racist images) was edited out of Fantaisie decades ago. And for more up-to-date information, sign up for our daily newsletter.

Cinéma Walt Disney Studios

You won't find a warning attached to The Little Mermaid on Disney+, but the film has courted controversy in the past. While some have taken offense to Sebastian's stereotypical Jamaican accent, a bigger point of contention is a shot of the Duke of Soul, a blackfish who is depicted in a way that resembles historical racist imagery, in "Under the Sea."


10 Disney Classics That Have Been Called Out for Racism

De Dumbo à Pocahontas, these Disney films have racist imagery and themes.

Cinéma Walt Disney Studios

The Black Lives Matter protests that have arisen since the murder of George Floyd have already inspired massive change. But in addition to policing reforms and the removal of Confederate statues, the movement has also forced many of us to take a hard look at the ways we have condoned or at least ignored racism throughout our lives. Brands like Aunt Jemima and Uncle Ben's are reckoning with their historically racist names and mascots, but the problem hardly ends there. Take the many Disney movies we know and love that have also been called out for racist depictions and themes, for example. While this is nothing new, it's past time to look more seriously at the uncomfortable racism in some of these family classics. And for more things to reexamine, check out these 7 Common Phrases That You Didn't Know Have Racist Origins.

Cinéma Walt Disney Studios

Disney isn't denying the racism in Peter Pan. In fact, when Disney+ launched, Peter Pan was one of a handful of films that included a sensitivity warning: "This program is presented as originally created. It may contain outdated cultural depictions." The offensive portrayal of a Native American tribe is not unique to the Disney film either—it comes from the original play and novel by J.M. Barrie. But as Le magazine Smithsonian notes, "The 1953 Disney movie doubled-down on racial stereotypes one of the film's songs is 'What Made the Red Man Red.'" And if you want to support films by Black filmmakers, These Classic Movies by Black Filmmakers Are Free to Stream Right Now.

Cinéma Walt Disney Studios

Comme Peter Pan, Dumbo is one of the classic Disney films to get a content warning on Disney+. The movie's most controversial moment arrives when the titular elephant meets a group of crows. "The black birds are depicted using African American stereotypes of the time, with jive-like speech patterns and jazzy-gospely songs sung in harmony," as the Washington Post Remarques. "The main bird, named Jim Crow, was voiced by white actor Cliff Edwards, who engages in the vocal equivalent of blackface."

Cinéma Walt Disney Studios

There's no sensitivity warning attached to Aladin on Disney+, but that doesn't mean the film hasn't been criticized for racism in the past. Shortly after its release in 1992, Aladin was called out for negative and damaging depictions of Arab culture. Disney actually changed two lines in the film for its home video release following pressure from the American-Arab Anti-Discrimination Committee.

Cinéma Walt Disney Studios

One film you won't find on Disney's streaming service—or anywhere else, for that matter—is Chanson du Sud, easily the most notorious movie the studio ever made. The film's racism has been well documented, which is why Disney mostly tries to pretend the movie doesn't exist, aside from the enduring popularity of its most famous song, "Zip-a-Dee-Doo-Dah."

In light of the recent Black Lives Matter protests and the ensuing cultural reckoning over racism, however, some Disney fans have suggested a complete revamp of the ride Splash Mountain, which features characters from Chanson du Sud. And for more ways racism in Hollywood is being pointed out, check out 6 Celebrities Who Were Fired After Being Accused of Racism.

Cinéma Walt Disney Studios

Another film with a content warning on Disney+ is Le livre de la jungle, a movie whose racist history dates back to the novel on which it's based by Rudyard Kipling. The main problem here is the racially coded portrayal of King Louie, which is markedly different from that of any of the other anthropomorphic animals on display. Comme L'Atlantique notes, "The Walt Disney studio of the mid-1960s seemed to have been oblivious to the idea that anyone would take offense at the character of King Louie, a jive-talking orangutan who sang to Mowgli about 'want[ing] to be like you.'"

Cinéma Walt Disney Studios

Les Aristochats earns a sensitivity warning from Disney+ for its inclusion of a Siamese cat that speaks in an offensive stereotypical East Asian accent. The cat, who is drawn as a racist caricature, sings about Chinese food.

Cinéma Walt Disney Studios

Un peu comme Les Aristochats, la belle et le Clochard features Siamese cats with similarly racist imagery and stereotypical accents. But in this case, the cats get an entire song: "The Siamese Cat Song." While the number is included in the film as it appears on Disney+, along with the sensitivity warning, the streaming platform's live-action adaptation of la belle et le Clochard cut the racist song entirely.

Cinéma Walt Disney Studios

Not everyone believes Pocahontas is racist, and the depiction of Native American culture is certainly more respectful than anything in Peter Pan. But the film sanitizes and romanticizes the far more complicated real-life story of Pocahontas et John Smith. And while the song "Savages" is clearly designed to subvert negative stereotypes of Native Americans, it is filled with violent and offensive language and imagery that undermine its progressive intentions.

Cinéma Walt Disney Studios

At one point, Fantaisie offered one of the most clear-cut and regrettable instances of racist imagery in a Disney film: Sunflower, a dark-skinned centaurette who takes care of the other light-skinned centaurs. However, despite a content warning on Disney+, the character in question (along with other similarly racist images) was edited out of Fantaisie decades ago. And for more up-to-date information, sign up for our daily newsletter.

Cinéma Walt Disney Studios

You won't find a warning attached to The Little Mermaid on Disney+, but the film has courted controversy in the past. While some have taken offense to Sebastian's stereotypical Jamaican accent, a bigger point of contention is a shot of the Duke of Soul, a blackfish who is depicted in a way that resembles historical racist imagery, in "Under the Sea."


10 Disney Classics That Have Been Called Out for Racism

De Dumbo à Pocahontas, these Disney films have racist imagery and themes.

Cinéma Walt Disney Studios

The Black Lives Matter protests that have arisen since the murder of George Floyd have already inspired massive change. But in addition to policing reforms and the removal of Confederate statues, the movement has also forced many of us to take a hard look at the ways we have condoned or at least ignored racism throughout our lives. Brands like Aunt Jemima and Uncle Ben's are reckoning with their historically racist names and mascots, but the problem hardly ends there. Take the many Disney movies we know and love that have also been called out for racist depictions and themes, for example. While this is nothing new, it's past time to look more seriously at the uncomfortable racism in some of these family classics. And for more things to reexamine, check out these 7 Common Phrases That You Didn't Know Have Racist Origins.

Cinéma Walt Disney Studios

Disney isn't denying the racism in Peter Pan. In fact, when Disney+ launched, Peter Pan was one of a handful of films that included a sensitivity warning: "This program is presented as originally created. It may contain outdated cultural depictions." The offensive portrayal of a Native American tribe is not unique to the Disney film either—it comes from the original play and novel by J.M. Barrie. But as Le magazine Smithsonian notes, "The 1953 Disney movie doubled-down on racial stereotypes one of the film's songs is 'What Made the Red Man Red.'" And if you want to support films by Black filmmakers, These Classic Movies by Black Filmmakers Are Free to Stream Right Now.

Cinéma Walt Disney Studios

Comme Peter Pan, Dumbo is one of the classic Disney films to get a content warning on Disney+. The movie's most controversial moment arrives when the titular elephant meets a group of crows. "The black birds are depicted using African American stereotypes of the time, with jive-like speech patterns and jazzy-gospely songs sung in harmony," as the Washington Post Remarques. "The main bird, named Jim Crow, was voiced by white actor Cliff Edwards, who engages in the vocal equivalent of blackface."

Cinéma Walt Disney Studios

There's no sensitivity warning attached to Aladin on Disney+, but that doesn't mean the film hasn't been criticized for racism in the past. Shortly after its release in 1992, Aladin was called out for negative and damaging depictions of Arab culture. Disney actually changed two lines in the film for its home video release following pressure from the American-Arab Anti-Discrimination Committee.

Cinéma Walt Disney Studios

One film you won't find on Disney's streaming service—or anywhere else, for that matter—is Chanson du Sud, easily the most notorious movie the studio ever made. The film's racism has been well documented, which is why Disney mostly tries to pretend the movie doesn't exist, aside from the enduring popularity of its most famous song, "Zip-a-Dee-Doo-Dah."

In light of the recent Black Lives Matter protests and the ensuing cultural reckoning over racism, however, some Disney fans have suggested a complete revamp of the ride Splash Mountain, which features characters from Chanson du Sud. And for more ways racism in Hollywood is being pointed out, check out 6 Celebrities Who Were Fired After Being Accused of Racism.

Cinéma Walt Disney Studios

Another film with a content warning on Disney+ is Le livre de la jungle, a movie whose racist history dates back to the novel on which it's based by Rudyard Kipling. The main problem here is the racially coded portrayal of King Louie, which is markedly different from that of any of the other anthropomorphic animals on display. Comme L'Atlantique notes, "The Walt Disney studio of the mid-1960s seemed to have been oblivious to the idea that anyone would take offense at the character of King Louie, a jive-talking orangutan who sang to Mowgli about 'want[ing] to be like you.'"

Cinéma Walt Disney Studios

Les Aristochats earns a sensitivity warning from Disney+ for its inclusion of a Siamese cat that speaks in an offensive stereotypical East Asian accent. The cat, who is drawn as a racist caricature, sings about Chinese food.

Cinéma Walt Disney Studios

Un peu comme Les Aristochats, la belle et le Clochard features Siamese cats with similarly racist imagery and stereotypical accents. But in this case, the cats get an entire song: "The Siamese Cat Song." While the number is included in the film as it appears on Disney+, along with the sensitivity warning, the streaming platform's live-action adaptation of la belle et le Clochard cut the racist song entirely.

Cinéma Walt Disney Studios

Not everyone believes Pocahontas is racist, and the depiction of Native American culture is certainly more respectful than anything in Peter Pan. But the film sanitizes and romanticizes the far more complicated real-life story of Pocahontas et John Smith. And while the song "Savages" is clearly designed to subvert negative stereotypes of Native Americans, it is filled with violent and offensive language and imagery that undermine its progressive intentions.

Cinéma Walt Disney Studios

At one point, Fantaisie offered one of the most clear-cut and regrettable instances of racist imagery in a Disney film: Sunflower, a dark-skinned centaurette who takes care of the other light-skinned centaurs. However, despite a content warning on Disney+, the character in question (along with other similarly racist images) was edited out of Fantaisie decades ago. And for more up-to-date information, sign up for our daily newsletter.

Cinéma Walt Disney Studios

You won't find a warning attached to The Little Mermaid on Disney+, but the film has courted controversy in the past. While some have taken offense to Sebastian's stereotypical Jamaican accent, a bigger point of contention is a shot of the Duke of Soul, a blackfish who is depicted in a way that resembles historical racist imagery, in "Under the Sea."